• Dans le rétroviseur ....

    NOËL 1958 ........

     

     Dans le rétroviseur ....

    Pourquoi  plus précisément celui-là me direz-vous ?

    Parce que , aujourd'hui , deux " choses " m'ont fait ouvrir  un tiroir de ma boîte à souvenir .

     Tout d'abord , hier  matin, en surfant sur ma planche à repasser  ,j'ai entendu dans  une  émission  de tv diffusée 5 jours sur 7 ,animée par une célèbre présentatrice blonde , surnommée " la reine mère " ( vous voyez de qui je veux parler  ?) relayée ce jour ( pour cause d'enregistrement  d'émissions de " toute une histoire ) par D Thévenot ( surnommé le prince consort ) que le ZOO de PARIS , plus communément appelé Zoo de Vincennes , allait rouvrir ses grilles  au printemps prochain , après avoir été fermé presque 5 ans pour travaux .

      Et puis hier  soir, lors de la répétition de chorale ,nous avons commencé à  chanter les accords du "  Poinçonneur des Lilas  de S . GAINSBOURG

     Quel rapport allez - vous dire ? J'y viens !!

      En 1958 , j'avais 10 ans .  Et cette année -là fût chargée d' un évènement et de découvertes  qui ont bouleversé ma vie d'enfant .

    Après avoir vécu  le premier semestre dans ma pension chez les  Soeurs  de T.. ( j'y  étais entrée au début de l'année scolaire de septembre 1957 ), à la fin du mois de juin , ma mère  âgée de 33 ans ,après deux ans de veuvage avait décidé de " continuer " sa vie et de se remarier avec un monsieur veuf ,ayant un enfant, d'un an mon aîné .Rares à l'époque étaient les familles recomposées , aujourd'hui c'est devenu " monnaie courante " .  Bref !! quelques jours plus tard, je me suis retrouvée ,avec un frère ,une autre grand'mère , loin de ce qui était mon quotidien , déracinée ,dans une nouvelle maison ,un nouveau village ,dans un autre département , au milieu d'une nouvelle famille .

      Et la famille de mon beau- père, était très grande, puisque ses parents avaient eu 10 enfants.

    Une de ses soeurs aînée ( veuve aussi ), qui habitait dans le 10 ème arrondissement de Paris , était venue  avec ses 4 enfants ,passer une semaine à la maison dans le cours de l'été ,et en repartant vers la capitale ,nous avait  tous invités , à aller passer  les fêtes de fin d'année , chez elle ,à PARIS.

     Dans le rétroviseur ....

    Photo du net !

     Ah!!, un mythe  la traction avant noir ,une 15 ,qui devait  " sucer" à l'époque plus de 14 litres aux 100 kms . Il est vrai que l'essence était à petit prix à ce moment là . Tout de même ,c'était un budget .

    Le voyage s'effectuait donc par la route ,et c'est au petit matin d'un jour ( je ne sais plus lequel ) que nous sommes partis pour l'expédition . Nous étions 6 dans l'habitacle capitoné de velours beige  . Du parcours, je ne me souviens ( puisque fatigue aidant ,je dus m'assoupir un moment ) que de  celui de la nationale qui à partir de TOURS , borde une partie de la rive droite de Loire !!

    La LOIRE ,ce plus long fleuve de france ,que j'avais appris à repérer sur l'immense carte de géographie , qui trônait à côté de celles des massifs montagneux   et des mesures de poids et de litres ,sur un mur de la classe , m'aparaîssait enfin, en vrai dans toute la splendeur du cours de ses eaux ,ou se miraient tour à tour le château d'Amboise et de  BLOIS ( là j'ai eu je me souviens une pensée pour une certaine marque d'une gourmandise ,à l'effigie d'un Poulain célèbre ,dont je collectionnais les images trouvées dans les tablettes ,ou les paquets  de chocolat en poudre que la tante  de mon père , Alice ,de son prénom , consommait sans  modération , comme une drogue ,tous les jours de sa vie ,  vous dire si j'en ai eu des images ). Quant au reste du parcours ,m'est resté en mémoire les noms du lieu-dit : La Patte d'Oie d'Herblay ( carrefour important  du Val d'oise , où se rejoignaient des grandes routes nationales en ce temps là les autoroutes et les voies rapides étaient encore en gestation dans les tiroirs des ingénieurs  ) et Montigny -les Cormeilles là ,ou s'est arrêté dans le jardin de la maison secondaire de " ma grand 'tante ",notre  périple en voiture .

     Puis c'est en train que nous fînimes notre voyage  d'abord  jusqu'à la gare du NORD  et qu'ensuite nous prîmes le Métropolitain , tout en n'oubliant pas de faire  poinçonner nos tickets (d'où l'immanquable retour en arrière ,à chaque fois que j'entends  la chanson  et hier soir particulièrement  ) avant d'emprunter une rame ,qui nous conduisit presque à la fin de notre destination initiale.

     Puis dans les jours qui suivirent ,je suis allée de découvertes en découvertes .

    Après le métro ,ce fût les autobus à plateforme , et tous les monuments de la capitale ,les grands magasins : Samaritaine ,Bon marché , Galeries Lafayette , Printemps ,tous enrubannés et scintillants des décors de NOËL  , tous plus beaux les uns que les autres .

    Puis les quais de SEINE , les bouquinistes , les ponts, surtout celui de l'Alma et son célèbre zouave , dont on surveille sa culotte lorsque le fleuve est en crue , les bateaux mouches . Les rives du canal St - MARTIN ( une nièce de mon beau-père  résidait Quai de VALMY )

     La visite du zoo de VINCENNES  s'imposa aussi  et pour la petite provinciale que j'étais , pas besoin de vous dire combien j'étais curieuse et stupéfaite de voir qu'il existait en vrai des animaux sauvages que je ne connaissais que par des gravures ou des images dans des livres !!

    Côté spectacle ,nous ne sommes  pas restés en reste non plus puisque un soir j'ai eu le plaisir d'aller applaudir André Dassary( le papa de la comédienne Evelyne Dandry ,) au théâtre du Châtelet  dans une représentation de l'opérette de Franz LEHAR  " ROSE DE NOËL ( et là je viens d'être surprise de nouveau puisqu'en faisant des recherches  je m'aperçois que cette oeuvre est de nouveau donné en représentation actuellement à Toulouse ).

      C'est curieux ,lorsque j'entends cet air ,en même temps que j'écris ces lignes ,même si cinquante cinq ans  se sont écoulés depuis ,je me rends compte que je fredonne tous les couplets sans faux air , alors que je n'ai pas entendu  ce morceau depuis des décennies .

    Le souvenir des décors ,des costumes ,des paillettes est aussi bien présent à mon esprit. Du rêve !!!!!

     Et pour finir ce qui m'avait impressionnée le plus  c'est la découverte de LA TELEVISION. Une seule chaîne en noir et blanc à l'époque . Je n'imaginais pas au retour dans ma campagne gâtinaise  quel impact aurait plus tard ,cet instrument sur ma culture !!Le petit écran est entré dans la maison pour un autre NOËL  celui de 1963 . C 'est un cousin qui nous avait fait cadeau  de celui dont il se séparait pour faire l'acquisition d'un plus moderne !!

     Lors de ce séjour ,j'ai été aussi surprise, de voir des jeunes parisiennes fumer la cigarette .

    Comment ai-je fait cette découverte ,un peu moins glorieuse ?

     EH!! bien  c'est après le fin d'un repas chez un oncle . J'ai été invitée à pénétrer dans la chambre de sa fille , qui s'était éclipsée ,pour  jouer avec une amie  à un jeu qui est peut-être   l'ancêtre d'un des jeux  du  fort Boyard  et qui consiste à faire couler un verre vide dans un verre plein à l'aide de pièces de monnaie. Mais là , l'entrée du verre avait été obstruée par du papier , au milieu était placé une pièce ,et ces demoiselles brûlaient chacune leur tour , un peu de la surface, jusqu'à ce que celle -ci tombe au fond du verre .

      J'ai passé de bons NOËL depuis ,mais jamais aussi enrichissants que le celui-ci .

    Et vous , avez-vous des NOËL  qui vous ont marqué plus que d'autres ?

    Bonne soirée . elvy

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Port Levi - Cap Levi..Je n'aime pas mentir ... »

  • Commentaires

    19
    Juliette
    Samedi 21 Décembre 2013 à 12:44

    Merci Elvy, je ne sais pas ce que tu as fait, mais mon nouveau pseudo a disparu, tant mieux..Je reviendrai, là, j'ai mon fils, je dois aller faire mes derniers  cadeaux pour ce soir, annifs de mes 3 petits enfants...Souvenirs, souvenirs du temps jadis qui fut et n'est plus..Je te dirai que je ne regrette pas du tout mon enfance...

    18
    Samedi 21 Décembre 2013 à 10:58

    bonjour Elvy 

    je te souhaite un bon weekend

    bisous Sylvie

    samedi

    17
    Samedi 21 Décembre 2013 à 10:19

    Bonjour Elvy, quel régal la lecture de ton article ce matin, je connais les chansons  que tu fredonnes, j'étais parisienne à l'époque... Bonne journée  bisous MTH

    16
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 22:38

    Je me suis régalée de ta belle prose, j'ai écouté cette belle opérette que ma mère chantait.

    J'ai souri en pensant à la spacieuse Traction qui m'avait conduite en visite à Versailles et quelques bons mois  après avait servi de carrosse à ma première petite princesse Frédérique qui  sortait dans mes bras de la maternité.

    Il y a de cela quarante-huit ans ,c'est fou comme le temps passe vite.

    Je 'embrasse bien fort et te souhaite un merveilleux Noël.

    Mireille

    15
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 19:34

    J'ai bien aimé ton billet et ces souvenirs ! C'est vrai qu'à l'époque nous découvrions beaucoup de choses avec étonnements et de grans yeux! Je ne sais pas si nos jeunes auront autant de bons souvenirs, je l'espère pour eux !

    Je suis aussi issue d'une famille récomposée, mais celà ne se passait pas vraiment bien. Mes meilleurs souvenirs d'enfance à cette période, sont ceux que je passais chez mes grand parents! où je retrouvais mes cousins et cousines et avec eux c'étaient vraiment la fête !

    Belle soirée à toi

    14
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 18:07

    Quelle bonne idée que de partager ces Noëls de notre enfance. Je me souvienssurtout que maman préparait son gâteau de petits beurres trempés dans du rhum avec une crème au beurre entre chaque couche et des petits bonbons "vermicelles" dessus. J'en ai encore "l'eau à la bouche"! Gros bisous du soir de Mireille du Sablon

    13
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 17:02

    Bonsoir Elvy, quel beau billet avec tes souvenirs d'un Noël particulier en 1958, les images rétro, la présentation du blilet, tout est magnifique...le Noêl qui m'a le plus marqué c'est celui où j'ai reçu la poupée de mes rêves, cela doit remonter à la fin de la guerre puisque j'ai 9 ans de plus que toi... et les noëls chez la soeur de maman qui n'avait pas d'enfants et nous gâtait beaucoup ma soeur et moi...

    Je te souhaite un très joyeux Noël...Bisous ♥

    12
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 10:53

    Un bel article ,passe de joyeuses fêtes bisous

    11
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:34

    j'ai beau chercher, malheureusement il me revient un noel, qui n'est pas très beau comme souvenirs, l'ivresse de mon père et de son frère et les dégats qui avait suivi et surtout l'insulte que le frère de mon père avait eu a l'égard de ma mère, jamais je ne lui ai pardonné, comme tu vois je ne peux idéaliser un seul noel, ils se ressemblaient tous sauf celui dont je viens de de conter.

    mais depuis je me suis rattraper avec les enfants et maintenant les petits enfants et j'espère que celui que l'on va vivre bientôt laissera de bon souvenirs a mes petits enfants

    bises

    lyly

    10
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 08:55

    Bonjour Elvy je te remercie également pour ta visite et ton com , je te souhaite un bon vendredi et tu peu repasser quand tu veux mon blog est ouvert bisous Sylvie 

    9
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 08:48

    Un  retour en arrière, des artistes, un chanteur sublime André Dassary, et cette voiture "la traction" qui a été utilisée dans de grands films et par beaucoup de monde. C'est bien de revenir en arrière de temps en temps. Bien amicalement Jean Claude

    8
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 07:15

    Coucou Elvy ! Génial ton récit.. j'aime bien ton style ! Tu devrais écrire tous ces souvenirs.. c'est enrichissant pour tout le monde ! De GBizhous à vous 2 en cette période de Noël.. les plus marquants pour moi ? Ceux passés en Nouvelle-Calédonie.. en short et claquettes évidemment, sur la terrasse ! Et un Père-Noël qui venait en habit par 34°.. pour amuser les enfants du village. Le pauvre était en nage !!

    7
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 23:52

    Quel beau récit, comme nous sommes de la même année, j'ai un peu les même souvenirs.

    Mais mon plus beau noël a été pour mes 9 ans, j'avais demandé un appareil photo l'année d'avant, mais il y a eu un raté, donc je l'ai eu pour mes 9 ans, un DACORA, avec une pellicule de 12 photos et des petits cubes flash, c'était mon tout pemier appareil, c'était le paradis. Depuis il y en a eu beaucoup d'autres, mais celui ci je m'en rappelle encore (et je l'ai toujours gardé, il est dans mon armoire, je te le montrerai au printemps)

    Bisous, super ton blog, tu vois que tu y arrives.....lol

    6
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 22:47

    merci beaucoup Elvy pour tes mots réconfortants

    Bonne nuit

    5
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 22:05

    A SYLVIE !!j'ai parlé de celui-ci parce que j'ai découvert beaucoup de choses à la fois !! hélas  pour moi aussi les suivants n'ont pas toujours été heureux , c'est normal en 55 ans  ! J'ai le souvenir par exemple de ma souffrance de celui de 2005 où j'avais reçu le matin mon avant dernière séance de radiothérapie  ,alors que j'étais brûlée  au 2ème degré sous le sein !  celui-ci restera aussi profondement ancré dans ma mémoire que celui que je viens de raconter !! 

    Mais je te comprends ,je sais par quel chemin tu passes ! et j'espère de tout coeur que tu puisses dans les années qui viennent réaliser ton rêve de voir toute la famille réunie autour d'un même sapin !!! bisous .elvy

    4
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 21:44

    Passionnant ton récit, j'aime quand tu nous fais des retours en arrière de ta vie.

    Que te dire de mes noëls marquants : lors de mes 5 ou 6 ans, assise pendant des heures sur un tabouret sans bouger à côté du sapin à attendre le père noël ... je viens de trouver une photo de cela justement chez mes parents dernièrement, j'étais sage et ne bougeait pas ! d'autres noëls, passés dans le sous sol où mes parents travaillaient pour une très célèbre marque de liqueur (tu sais de quoi je parle) et on faisait un repas de réveillon après, un autre où avec mon frère, dans la chambre, à cette époque on dormait dans la même chambre, on passait du temps à regarder par le trou de la serrure et on vit nos parents mettre les cadeaux ... quelle curiosité et quelle déception aussi ! puis beaucoup d'années après, mais beaucoup ... je passais des noëls tristes quand je n'avais pas mes filles avec moi ... et puis maintenant que je n'ai pas tous mes petit-enfants pour fêter noël ... Ce n'est pas toujours gai noël !!! on le sait bien.

    Voila j'en ai assez raconté, je n'ai pas l'habitude de me dévoiler ...

    Bisous Elvy

    3
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 21:20

    Bonjour/soir Elvy 

    Sympa ton billet du jour ,moi Noel c'était le partage auprés des habitants les familles du village...ma mére élevée un porc ,qui était tuer et partager dans le village ,une tradition de famille depuis longtemps . Maintenant c'est fini depuis 15 ans environ .J'ai toujours eu des beaux cadeaux ,un jours ce fut un petit tracteur Farmall à essence ...ce fut une sacré surprise !!

    Allez au plaisir et bonne soirée 

    Bisous amicales 

    Gérard 

    2
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 21:16

    A Framboise ! c'est ce que je me dis encore aujourd'hui !!   elvy

    1
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 20:26

    Pour l'époque, c'était un super NOEL ....  je ne me souviens pas avoir eu un bon NOEL

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :