•  

     

    JOUR J- 2

     En cette fin Avril la  végétation printanière de 2017 est un peu plus en avance que celle de 2016 .

    L'an passé par la fenêtre de ma chambre ,j'avais pendant presque deux semaines pu assister à l'éclosion des fleurs des premiers lilas , de celles de la Corête du Japon , des arbres de judée ,des tulipes .J'avais pu admirer la pousse des premières hampes des glycines violet et blanc ,ainsi que  celles des feuilles des arbres dans les jardinets des alentours . Le soir à la tombée de la nuit j'avais même droit à la sérénade d'un merle ,avant de m'endormir . Et  aux premiers rayons matinaux du soleil ,j'assistais au ballet de monsieur moineau qui construisait son nid dans l'interstice d'un lampadaire . Je pouvais voir aussi les clochers de Saint-Hilaire et de Saint André .

     Seras- la même chose cette fois -ci ? 

     Réponse ,demain 17 h  ,va -t'on m'attribuer la même place que l'année dernière ? . Car c'est demain mardi que j'entre dans le même service de l'établissement hospitalier qui m'avait accueillie pour m'extraire la s..... qui squattait ma tuyauterie ( et là je souris en pensant à la pub  qui vante à la télé l'efficacité d'un déboucheur célèbre D... et du monstrueux de petit gnôme qui refuse de s'évacuer )

    JOUR J- 2

     A la veille de partir , dans quel état d'esprit suis-je ?

    A vrai dire ,à l'heure où j'écris je ne peux pas dire que la motivation et l'enthousiasme soient au rendez-vous . J'éprouve plus d'angoisse que l'année dernière ,où mon désir de voir cet intrus chassé hors de moi était tellement vif  que j'aurai été prête à franchir n'importe quel obstacle et endurer pas mal de souffrances .

    Ces souffrances au cours de ce parcours de 365 jours ,elles ont été quotidiennes , j'ai toujours gardé un moral d'acier , mais voilà une nouvelle épreuve se présente et je sens que j'y vais à reculons . J'ai peur ,de l'anesthésie  car j'ai en mémoire la longue aiguille que m'a montré le praticien lors de ma dernière visite ,et qu'il est probable qu'il m'enfonce dans le rachis lombaire .Je crains surtout  les risques et les suite de cette intervention ( paralysie ,maux de tête etc ...)  

     Bref !!  ce soir  j'ai les chocottes  ,je balise ,   pour preuve je n'ai pas fait de liste de ce que je dois emporter et mon sac n'est toujours pas fait . Cependant , je sais qu'il me faut y aller ,que c'est la dernière ligne droite qui me fera retrouver mon autonomie .  Bien que je me sois habituée à ma prothèse et qu'elle fasse partie de ma vie , le fait de ne plus voir ce sac et de ne plus entendre autour de moi parler de  << Alors on t'a mis une poche >> m'incite à me donner un coup de pied où je pense et à aller de l'avant !

    Je garde de cette expérience quelques souvenirs cocasses ,comme par exemple ce jourtrès chaud de juillet où je suis allée faire les soldes  et qu'au sortir du magasin ,je suis passée par les toilettes et là ... paf j'ai eu un moment de solitude en franchissant la porte ,car allez savoir pourquoi , ma "poche " s'est ouverte  et que c'est le cas de le dire je me suis retrouvée sérieusement emm..... . Riez ,riez , !! comment je m'en suis sortie ? ZOM n'était pas très loin de la porte, alors discrètement je lui ai fait un psstttt, puis il est allé chercher une vendeuse ,qui gentiment m'a demandé ce qu'elle pouvait faire pour moi 

     << allez me chercher un caleçon ,svp >>  heureusement que c'était dans un magasin de vêtements !!!

     Et puis ,il y en a eu d'autres bien moins drôles! mais c'est la vie  que n'est -t'on pas prêt à accepter pour continuer à la vivre !

    JOUR J- 2

     

     

     Au risque de recevoir en retour un message blessant, du genre  de celui-ci ; que je n'avais rien à craindre puisque la mauvaise herbe ne mourrait pas et repoussait toujours , je ne ferai pas part de mes craintes et de mes angoisses aux personnes qui comptent ( et pour qui  je croyais compter ) pour moi , çà m'évitera de passer une nuit sans sommeil ,à me poser des questions.

     D'ailleurs après ce genre d'épreuve ,des questions on ne s'en pose plus on va à l'essentiel .

    Pour celles et ceux qui voudront des nouvelles  ,j'ai toujours le même N° de portable et  de fixe au cas où je ne serai pas joignable .Je prends aussi ma tablette pour essayer de vous suivre sur les réseaux sociaux.

     Bonne semaine à tous et  à bientôt j'espère .

     Amitiés à tous . ELVY

     

    JOUR J- 2

     çà , c'était ma réponse  à la personne qui m'a considéré comme telle .

     


    21 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires