•  A TOUTES LES MAMANS  !!!

    et particulièrement à la mienne !!

    Bonne fête ...

     

    Bonne journée à vous toutes .

    ELVY


    24 commentaires
  • Il y a 37 ans aujourd'hui ,je te recevais  en cadeau  de Fêtes des Mères .

    Ma fille ..

         Ma fille ..

     .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Avec ton frère , vous êtes  ce qui m'est arrivé de plus beau dans la vie .

    Ma fille ..

     

    Ma fille ..

     Avec ton compagnon , à ton tour ,tu m'as fait cadeau de 2 beaux petits schtroumpfs ,qui parfois me font tourner en bourrique ,mais que j'aime et que je chéris .

    Je t'aime ,ma fille , et je te souhaite un bel anniversaire ,entourée de tous ceux que tu aimes .

    Bisous . Ta maman .


    17 commentaires
  •  

     Un joli poème .....

     

     Oeuvre  d'une main anonyme, qui fait écho , au beau texte , qu'a écrit , mon amie ANGEDRA sur son blog

     

     Celui-ci  s'intitule : " L' Enveloppe .Elle y évoque  ,sa surprise et son  bonheur ,d'avoir trouvé

    un matin dans sa boîte aux lettres , une lettre d'amour ,manuscrite ,  au temps jadis ,où ni les e-mails et les sms existaient  , où ," la pérennité "d'une histoire sentimentale était liée ,d'abord à la patience des protagonistes ,puis à la diligence des services postaux et enfin  du messager qui était chargé de  distribuer  la missive à son ( sa) destinataire .

     

    Aujourd'hui ; plus de patience , tout doit aller et être " expédié " très vite .Ainsi, dans le jour même on peut par  SMS, se dire le matin : je t'aime à la folie ,et le soir ,je te déteste et ne t'aime plus .De même qu'une relation installée peut-être rompue soit par texto ou par mail .Quelle délicatesse !!!mais enfin il vaut mieux être direct plutôt que de fuir , devenir sourd ,muet et aveugle !!

    " Petit facteur ,presse le pas ,car l'amour n'attend pas " pouvait-on parfois lire au dos de l'enveloppe.

    "  Avec le temps va tout s'en va " écrivait Léo ferré en son temps . Dans celui de maintenant je serai curieuse de savoir  combien de personnes oseraient envoyer  une lettre manuscrite à leur   amoureux ,avec un telle phrase  au dos , sans être accusé de " neuneu " ou de   " ringard "!

    Et l' heureux (se ) élu ( e)   ,se doutait -il , en ouvrant la lettre que ce qu'il avait entre le doigts et puis sous le yeux ,  était loin d'être  le premier " jet " d'écriture , que les erreurs ,les mots qui ne convenaient pas ,les fautes et parfois la trace indélébile d'un stylo qui bave étaient sujets à faire une boulette à jeter au panier . Car on s'appliquait ,oui on s'appliquait et on chiffonnait ,jusqu'à  ce que le résultat soit satisfaisant  .

     Un joli poème .....

     Et puisque le couvercle de la boîte à souvenirs est ouvert ..

    On a toutes reçu des billets doux . Vous souvenez-vous de votre premier ?

    Moi oui , ce devait être en 1959 , quelques semaines après ma communion solennelle  . " Il " m'avait trouvée belle ,me disait -il dans le message ,transmis par sa cousine .Il est vrai que c'était la dernière année où les robes en mousseline étaient  d'actualité  .L'aube commençait à devenir mode ,une seule d'entre nous avait choisi de se différencier .

    A la grand ' messe du dimanche suivant ,pas besoin de vous dire que j'avais le trac et les joues rouges lorsqu'il me fallut lire les épîtres !!!La suite ........ ce ne fût qu'une petite amourette d'enfant !

    Et " LA " lettre d'amour , Celle qui vous émeut au point de vous couper le souffle et d'attirer des larmes dans vos yeux , quand  l'ai- je reçue ?

     Bien plus tard !! l'année de mes 18 ans ,suite à une rencontre inattendue.  C'était une époque ou je vivais  dans une ambiance familiale plutôt tendue , où je manquais de confiance en moi ,je me trouvais moche, et pensais ne pas avoir droit au bonheur .Bref ,je me sentais mal dans ma peau ,ma principale préoccupation était existentielle  donc une période peu encline à chercher le prince charmant ,et encore moins à espérer un coup de foudre !! 

     Et pourtant ce jour là, Cupidon avait bien  choisi le moment ,pour décocher ses flèches dans un virage. La lettre est arrivée quelques jours plus tard ,spontanée, belle et émouvante puisque inattendue, celle dont on se souvient toute une vie .

     "ELLE" est restée dormir avec ses soeurs ,quelques années au fond d'un tiroir ,puis ont été  brûlées un soir de désespoir.

    Le billet de ANGEDRA   est revenu me la remettre en mémoire .

     Et le poème, il est où ? 

    Le voilà qui arrive :

     LETTRE D' AMOUR 

    Ecris-moi s'il te plait une lettre d'amour ,                        

    Car même en son automne ,une femme est sensible , Un joli poème .....

    Au geste redonnant son coeur au premier jour                

    Ou Cupidon le prit pour sa vivante cible 

     

    Ecris moi s'il te plaît une lettre émouvante ,

    Celle qui fait couler des larmes de bonheur 

    Hommage à notre amour, cette flamme vivante 

    Qui ne dévore plus mais garde sa chaleur .

     

    Ecris -moi , s'il te plait une nouvelle fois 

    Avec mon nom inscrit de ta main sur l'adresse 

    Afin qu'il me soit doux , aussi doux qu'autrefois 

    De lire sous tes doigts ,l'écho de ta tendresse .

     

    Ecris -moi s'il te plaît la lettre poétique,

    Celle que l'on confie avec des rubans bleus ,

    A ce bonheur du jour , meuble si romantique ,

    Pour mieux en  retenir les parfums amoureux .

     

    Ecris-moi s'il te plaît une lettre d'amour 

    Et tant mieux si la fin s'accorde avec toujours !!

     

     Bonne fin de journée .Elvy

     


    14 commentaires
  •  de Christelle - Huet - Gomez , du blog  " Il était une fois la pâtisserie "

    Le Gâteau Magique ....

     Il y a quelques semaines ,une rubrique lui était consacrée ,dans une célèbre émission de télévision  .A en croire la chroniqueuse ,  ce gâteau , phénomène de mode du moment , était quelque chose d'extraordinaire ,puisque la "magie de ce gâteau tient au fait que  , en réalisant une seule pâte au départ ,on se trouve avec  trois  étages en fin de cuisson ( une génoise , une crème , un flan ).

     La gourmande que je suis a voulu tester la recette et vous donner son avis . Bof bof , je n'ai pas été plus emballée que çà ,et mes invités non plus !!

    Mais comme tout est question de goût , peut-être que mes papilles n'étaient pas au mieux de leur forme , alors , si vous voulez vous y essayer je vous donne la recette .

     

    Le Gâteau Magique ....

     

    Photo : " il était une fois la pâtisserie " 

    Le blog est très intéressant et fourmille de belles réalisations :

    Ingrédients :

    Ingrédients pour un gâteau magique de 8 personnes :
    - 4 œufs
    - 125 g de sucre en poudre
    - un sachet de sucre vanillé
    - une cuillère à soupe d'eau
    - 1/2 litre de lait
    - une gousse de vanille (la vanille Cap  d'ambre est géniale et pas chère !)

    - 125 g de beurre
    - 115 g de farine
    - une pincée de sel
    - du sucre glace pour le décor

    Instructions
    1. Préchauffez le four à 160°
    2. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs,puis montez les blancs en neige et réservez
    3. A l'aide d'un batteur électrique, mélangez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse, puis ajoutez le beurre fondu, les graines de vanille, puis la farine tamisée petit à petit.
    4. Ajoutez enfin le lait et l'eau (toujours à l'aide du batteur)
    5. Et pour finir versez les blancs en neige dans la préparation. Il faut les casser à l'aide d'un fouet grossièrement en morceaux de la taille de noisette au maximum
    6. La pâte est aussi liquide qu'une pâte à crêpe, pas d'affolement.
    7. Pour la cuisson, versez la pâte dans un plat en pyrex de 20x20cm de côtés beurré et fariné, et enfournez pendant 50 à 60 min ,jusqu'à que le dessus du gâteau soit doré.
    8. Laissez refroidir puis mettez au frigo 4h minimum.
    9. Pour démouler, passer un couteau le long des parois du gâteau, patience il accroche un peu c'est normal  Saupoudrez de sucre glace avant de servir.

     Si vous faites l'essai ,venez me faire part du résultat . Et bon appétit . Elvy


    19 commentaires
  • L'héritage du Père David...

     

    Un curieux arbre commence à fleurir en ce moment ... C'est l'arbre à pochettes ou arbre aux mouchoirs .

    C'est grâce a un article publié dans le magazine du mois de juin de l'Ami des Jardins , que je me suis rappelé de ma découverte de cet arbre ,en mai 2009 ,lors d'une visite dans le jardin de Bagatelle ..

    Son nom Savant est Davidia Involucrata et il appartient à la famille des Nyssacées ( un cousin du Cornouiller ).

     Ce sont ses fleurs qui à l'époque avaient attirée mon attention .

    L'héritage du Père David...

    Photo du net    

    Les vraies petites fleurs sont entourées de 2 ( plus rarement 3) bractées pendantes ,de dimensions inégales , couleur ivoire ,verdissant avec le temps .Une baie charnue ,de la taille d'une noix ,verte  devenant ocrée à maturité ,se développe ensuite .

    L'héritage du Père David...Comme une nèfle , elle se déguste blette .

    Les grandes feuilles , en forme de coeur ,ont un pétiole rouge , et l'écorce de cet arbre de croissance assez rapide se pare de gris nuancé d'ocre . Il faut simplement être patient ,les premiers mouchoirs n'apparraissant qu'après plus de 10 ans !!!

    Ce spécimen a été repéré dans la seconde moitié de XIX ème siècle en CHINE par un missionnaire français , le père Armand David .                                                            

     Cet homme d'église était également un zoologiste émérite ; c'est à lui que l'on doit , entre autres , la découverte du panda !D'autres végétaux portent le nom de ce grand botaniste , de l'espèce davidii .Le plus connu est sans conteste l'arbre à papillons ( BUDDLEJA ) ,présent dans de nombreux jardins et à tendance assez invasive ,.....

    L'héritage du Père David...

     Auteur photo 

     une clématite à feuillage persistant et à l'abondante floraison blanche en début de printemps 

    L'héritage du Père David...

    un érable à la superbe écorce et à l'étonnante couleur automnale , une viorne persistante aux jolis fruits bleu acier .

     MISSIONNAIRES ET BOTANISTES 

    D'autres ecclésiastiques , en relation avec le muséum d'Histoire naturelle de Paris ,ont marqué la botanique à l'occasion de leurs voyages en Chine .

    Le père Paul -Guillaume Farges ,dont un genre de bambou non traçant porte le nom ( Fargésia ) , ainsi que de nombreuses espèces : Decaisnea fargesii , un abies , un rhododendron , un paulownia.....

    La père Jean - Marie Delavay a laissé son nom (delavayi ) a des pivoines ,incarvillée,osmanthe , magnolia .

     Pour les blogueuses Parisiennes qui viennent lire mon blog ,je signale que ces arbres sont actuellement en pleines floraison et qu'en plus du jardin de Bagatelle on peut en trouver d'autres spécimens ,au jardin du Luxembourg et dans le Parc MONCEAU .

    Bon mercredi à tous . ELVY

    L'héritage du Père David...

    Image du net 


    24 commentaires
  •  C'est d'actualité ( en tout les cas chez nous ,elles sont juste en pleine éclosion  !!!).

    Les beignets de fleurs d'acacia .....

    Samedi , alors que nous parcourions en famille les sentiers d'un parc ornithologique du sud ouest , les odeurs subtilement mélangées des églantines et des grappes de fleurs d'acacia ,nous chatouillaient agréablement les narines .

    C'est alors que ma fille me dit :

    -<< Nous n'avons pas de dessert pour ce soir ,et si tu nous préparais des beignets ,il y a longtemps que nous n'en avons pas mangé >>.

    Un petit arrêt dans la campagne sur le chemin du retour pour effectuer la cueillette .   En arrivant au gîte ,je confectionne une pâte .Et quelques  heures plus tard ,çà donne çà :

    Les beignets de fleurs d'acacia .....

     Une gourmandise à petit prix ,qui s'est dégustée en un clin d'oeil et sans aucun reste !! avec m'a t-on dit un goût de " retounez-y " .

    La recette :

    Pour la pâte :

    Ingrédients : 150 gr de farine  - 2 oeufs - 1 pincée de sel - 20 cl de lait .

    Huile pour la friture .

     Mise en oeuvre :

    - Mélangez la farine et le sel .

    - Fouettez  les oeufs avec le lait , puis ajoutez la farine et bien mélanger .

    - Couvrez et laissez gonfler pendant 30 mn au moins .

    - Passé ce délais , faites chauffer l'huile . Trempez vos hampes dans la pâte et faites frire .  Quand celles-ci sont bien dorées , égouttez-les sur une assiette dans laquelle vous aurez mis du papier absorbant .  Sucrez et dégustez .

     Concernant le choix des fleurs : 

     Ne pas les cueillir trop avancées ( si vous les secouez et que celles-ci se détachent, abstenez-vous ).L'idéal c'est que celles du bout de la " grappe " soient encore en boutons !

     Bon appétit .

    ELVY


    22 commentaires
  • Dans les marais de Rochefort ....

    Près du canal et de la maison de l'écluse ...

    Dans les marais de Rochefort ....

    Dans les marais de Rochefort ....

     

    Une hirondelle ( des fenêtres ? ) travaille au confort du nid ,qu'elle a installé à l'abri des curieux ,sous le tablier du pont .

    Dans les marais de Rochefort ....

    BON MERCREDI .ELVY 


    31 commentaires
  • Je pensais que la pluie de ces derniers jours allait en altérer la floraison . Il n'en n'est rien ,ses pompons resplendissent dans la haie .

    La viorne " boule de neige "

     

    La viorne obier (Viburnum opulus) est un arbuste  à feuilles caduques et palmées, de la famille des adoxacées 

     Autres noms communs : rose de Gueldre, obier, viorne aubier, aubier, boule de neige pour le cultivar 'Roseum' .

    La viorne " boule de neige "

     

    Haute de un à 4 m, la viorne obier possède des feuilles lobées qui atteignent 5 à 11 cm de longueur.

    Les fleurs blanches forment de mai à juillet de larges ombelles avec des fleurs centrales petites et fertiles et de grandes fleurs extérieures stériles.

    Les fruits sont des baies rouges un peu malodorantes à maturité, considérées comme non comestibles, mais utilisées dans les médecines traditionnelles comme toni-cardiaques.

    Le cultivar " Boule de neige " (Viburnum opulus 'Roseum ') dont toutes les fleurs sont blanches (en opposition avec son nom) est souvent planté dans les parcs et jardins ; toutes ses fleurs sont stériles et semblables aux fleurs périphériques de la variété sauvage . 

    La viorne " boule de neige "

     

    Cette plante contient un alcaloïde, la lycorine. Les fruits cuits seraient consommables, mais crus (et surtout verts), ils provoqueraient des troubles digestifs à faible dose et des troubles neurologiques et cardiaques à forte dose. Il est conseillé de considérer cette plante comme faiblement toxique.

    L'obier dans la tradition slave 

    L'obier joue un grand rôle dans la tradition slave et russe en particulier. Son nom russe, калина (kalina) est, sous sa forme hypocoristique, à l'origine de la célèbre chanson Kalinka (littéralement « petite baie d'obier »). L'obier est, chez les Ukrainiens notamment, le symbole de l'amour ; on le retrouve dans de nombreux contes et chansons . L'obier (Viburnum) est un symbole national ukrainien ; la chanson Oh l'obier rouge dans la prairie (uk) était l'hymne de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne. Les baies d'obier ont aussi traditionnellement un usage médicinal.

    Les contes et bylines russes font fréquemment mention du « pont d'obier » (kalinoviy most), qui traverse la « rivière de cassis » ou « rivière de feu », et sur lequel se déroulent notamment des batailles. Le bois d'obier, fragile, paraissant peu destiné à la fabrication de ponts, il semble que cette expression soit réservée aux contes merveilleux, avec un sens symbolique particulier (le pont reliant le monde des vivants et le monde des morts). Le terme n'aurait en fait originellement pas de rapport avec l'obier, mais avec le verbe phonétiquement voisin kalit' , « chauffer au rouge » ; les deux termes partageant la référence à la couleur rouge, couleur des baies de l'obier ..

    Source WIKIPEDIA

    La viorne " boule de neige "

     Bon mardi .

    ELVY

     


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires