•  Et retombée en enfance !!!

    J'ai commencé ma semaine par des activités réjouissantes , qui m'on vidé la tête pendant deux heures ,et rempli de couleurs les yeux et le coeur .

     

    Artistes en herbe ...

    Sur le thème des 5 sens , c'était " opération " ateliers partagés ,dans les classes de maternelle de mes petits -enfants . Le nôtre concernait l'ouie , et c'est ainsi que nous avons fabriqué des " maracas " ,pour un prochain concert, qui laisse présager  de bons moments de cacophonie dans les foyers .Parents munissez vous de boules Quiès !!!! lol

     J'avais déjà participé à ceux de Noël ,et je dois dire que les enfants une fois les décors de fête enlevés ,ont beaucoup travaillé depuis  ,pour agrémenter les murs blancs du grand couloir desservant les classes .Comme en témoigne les images qui vont suivre .

    Artistes en herbe ...

    Une belle fresque japonisante ,avec des couleurs harmonieuses .

    Artistes en herbe ...

     L'oeuvre de ma poupinette !!

    Artistes en herbe ...

    De jolis masques et des CD  décorés avec des gommettes de toutes les couleurs , représentant la lune et les étoiles !

    Artistes en herbe ...

     

     Toutes ces "oeuvres " ont été illustrées  ,sur un thème bien précis ,celui de la chanson de J Prévert  " En sortant de l'école ".

    Artistes en herbe ...

     Tout autour de la terre  , la rencontre de l'hiver et des bonhommes de neige .

    Artistes en herbe ...

    Celle de la mer  ....

    Artistes en herbe ...

     

    De l'automne , de la promenade en forêt ,à la recherche des champignons ,des traces de pas ....

    Artistes en herbe ...

     ....... que laissent les animaux derrière eux 

    Artistes en herbe ...

    L'auto -portrait des enfants d'une classe .

    Artistes en herbe ...

    Au plafond un mobile hétéroclite ,en " bidouilles ".

      En ce lundi matin , j'ai trouvé que tout çà était d'une telle fraîcheur ,que j'ai voulu vous  faire partager ce moment .

    Allez !!! un petit retour en enfance  et plein de poésie ,pour vous aussi !!!

    Bonne semaine à tous !!

    Peu présente sur les blogs en raison du beau temps !! 

    ELVY


    26 commentaires
  • Dans les méandres de la Seine ..

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

     

    La pente est rude , mais après l'effort  ,en découvrant de tels panoramas , on ne regrette pas d'avoir versé quelques gouttes de sueur .......( n'oubliez pas le clic sur les photos pour les voir en plus grand )

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

     

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

    Et on comprend mieux pourquoi le roi Richard Coeur de Lion , y  ait fait ériger une forteresse  sur ce promontoire .

    Château-Gaillard est une forteresse médiévale en ruine qui se situe au cœur du Vexin normand, à 100 km de Paris dans la commune des Andelys (Eure). Il constitue un morceau d'histoire de France qui domine la vallée de la Seine, mêlant Richard Cœur de Lion et les rois maudits en haut d'une falaise de calcaire. Château-Gaillard a plus de 800 ans. Il devrait son nom à Richard Cœur de Lion qui, le voyant achevé, aurait dit « Que voilà un château gaillard ! ».

    Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862 ; Diverses parcelles de terrain attenantes ont également été classées en 1926, 1927 et 1928 .

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

     

    Château - Gaillard ( 27 Eure )

    La construction de la forteresse s'inscrit dans la lutte que se livrent depuis les années 1060 les rois de France et les rois d'Angleterre, alors maîtres de la Normandie. En 1189, Richard Ier dit Richard Cœur-de-Lion hérite des couronnes de son père Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre et duc de Normandie. Le roi Philippe Auguste (Philippe II de France), jusque-là allié de Richard, s'éloigne de lui. Ils partent toutefois ensemble dès l'hiver 1190-1191 pour la Terre sainte. Mais après quelques mois, Philippe Auguste retourne dans son royaume et profite de l'absence de Richard pour entamer la conquête de la Normandie. Dès son retour, le roi d'Angleterre entreprend avec énergie de récupérer la suprématie sur la frontière orientale de son duché de Normandie . Après avoir battu l'armée du Capétien à Fréteval près de Vendôme, il conclut un traité de paix avec son rival en 1196. Richard concède notamment plusieurs places fortes que son frère avait perdues, parmi lesquelles Gaillon et Vernon. La frontière orientale du duché est du coup fragilisée. Le roi d'Angleterre doit construire une nouvelle forteresse pour barrer la route de la Seine à la prochaine offensive des Français. Le site des Andelys lui apparaît idéal.

    Château - Gaillard ( 27  ) ( 1 )

    Le choix des Andelys par Richard pose un double problème : d'une part, le lieu appartient à l'archevêque de Rouen, Gautier de Coutances à l'époque ; d'autre part, le roi d'Angleterre n'a pas le droit de fortifier l'endroit selon les termes du traité de 1196. Mais, il n'a pas le choix s'il veut défendre la vallée de la Seine. Il passe donc outre les oppositions. Ce qui lui valut les foudres de l'archevêque Gautier de Coutances. Finalement, un compromis est trouvé en octobre 1197 : Richard offrit au prélat plusieurs terres ducales contre la possession des Andelys, dont le port de Dieppe, source d'importants revenus. L'échange était particulièrement favorable à l'Église.

    Source WIKEPEDIA

    La suite , dans un prochain article . Bon début de week-end .elvy

     

     


    24 commentaires
  • Tour d'horizon printanier ...

     

    De gauche à droite :

    Azalée - Eglantier - Fleurs d'orme - Fleurs de cerisier -

    Cigüe -Glycine- Stellaire ( herbe à la vierge )- Corête du japon -

    Compagnon rouge 

    Fritillaire pintade  - Lilas mauve .

     Pour patienter jusqu'au prochain article !! Il fait beau et chaud ,je suis au jardin !

    A bientôt .ELVY

     


    16 commentaires
  •  

     C'est trop tard .....

     Le gîte est .....

     C'est trop tard .....

    En location ,ou sur le point d'y être .

     C'est trop tard .....

    Maman s'affaire à l'aménagement et à la décoration !!

     C'est trop tard .....

    Et danse sur la musique " entrez sortir " ( pardon pour la qualité du cliché !!! )

     C'est trop tard .....

    Mésange charbonnière :
    Nidification : Nid : il est établi dans des trous d'arbre ou dans des nichoirs. C'est une coupe à base de mousses et garnie de poils et de plumes. Il est construit par la femelle dès le Mésange charbonnièredébut du printemps. Ponte : la mésange charbonnière pond de 3 à 18 oeufs (9 en moyenne en forêt, moins dans les jardins), surtout en avril-juin. Les oeufs sont lisses, blanc mat tachetés. L'incubation dure 13 ou 14 jours. Les parents s'en occupent pendant encore 40 jours, jusqu'à ce qu'ils aient toutes leur plumes. Il peut y avoir 2 pontes par an. 
    La fréquence de nourrissage peut atteindre dans certains cas 900 becquées par jour.  

     Source : oiseaux du net

     C'est trop tard .....

    Le nichoir , cadeau d'un ami ,a été installé dans la haie à l'été dernier . Vu le nombre de mésanges qui fréquentaient la mangeoire cet hiver , j'espérais bien qu'un couple viennent s'y installer ! C'est chose faite pour le plus grand plaisir de mon objectif .. .... Je surveille de très près la suite des évènements .

    Bonne soirée . elvy

     


    32 commentaires
  •  

     

      D'abord nous nous arrêtons à Saint Martin de Boscherville ,pour visiter .....

      On a traversé  pour aller où ?

    L'abbatiale Saint - Georges !!

      On a traversé  pour aller où ?

    Les jardiniers sont en plein désherbage des massifs de rosiers blancs ( variété ICEBERG ).

    Nous ne pourrons hélas pas visiter les magnifiques jardins à la Française .Mais il nous reste heureusement les alentours et l'édifice .

      On a traversé  pour aller où ?

     

    L'abbaye Saint-Georges de Boscherville se trouve dans la commune de Saint-Martin-de-Boscherville, dans la Seine-Maritime. L'église abbatiale est presque intégralement de style roman.

    L'église fait l’objet de multiples protections au titre des monuments historiques : classement de l'église par la liste de 1840, classement du cloître en 1862, classement de la salle capitulaire en 1875, inscription de parcelles cadastrales en 1987 et classement de divers vestiges enfouis ainsi que divers bâtiments subsistants en 1989.

     

      On a traversé  pour aller où ?

    L'intérieur est très épuré. 

      On a traversé  pour aller où ?

     

    Tiens !!! une visiteuse connue et admirative !!

      On a traversé  pour aller où ?

    L'abbaye fut construite du XIIe au xiiie siècle sur le site d'un ancien temple païen. Des fouilles archéologiques entreprises en 1981 ont révélé la présence d'un fanum gaulois de la fin du Ier siècle av. J.-C. et une chapelle funéraire chrétienne du viie siècle.

    Cependant, elle fut précédée au xie siècle par une collégiale voulue par Raoul Fitzgérald le Chambellan,chambellan du duc de Normandie. Le choix de Raoul de créer un collège de chanoines à Boscherville peut s'expliquer « vraisemblablement parce que ses ancêtres reposaient dans la petite chapelle Saint-Georges située dans l'enceinte de [leur] manoir ».

    Son fils Guillaume de Tancarville entreprend de la remplacer par une abbaye bénédictine, après en avoir « expulsé les chanoines ». L'année 1113 voit l'arrivée de moines bénédictins en provenance de l'abbaye de Saint-Évroult (Orne) qui remplacent les chanoines.

    En 1235, la voûte de la nef en charpente est remplacée par une voûte gothique en pierre. Vers 1250, l'abbaye qui comprend 24 moines, plus les 6 dans d'autres prieurés, ne respecte plus la règle.

    Pendant les Guerres de religion, l'abbaye est saccagée trois fois par les huguenots : en 1562, en 1570 (salle capitulaire) et en 1590 (logis de l'abbé).

    En 1659, l'abbaye est réformée par les Mauristes. En 1690, les Mauristes édifient les bâtiments conventuels.

    Sous la Révolution, la municipalité de Saint-Martin-de-Boscherville décide d'utiliser l'église abbatiale Saint-Georges pour la pratique du culte, l'église Saint-Martin étant jugée trop petite et excentrée.

    Lors de travaux dans la salle capitulaire en 1978, fut retrouvée une magnifique crosse d'abbé en laiton gravé et poinçonné, datant du début du xiiie siècle.

      On a traversé  pour aller où ?

     Le tabernacle dans la lumière solaire .

      On a traversé  pour aller où ?

    L'orgue !!

      On a traversé  pour aller où ?

    Une statue de Jeanne d'arc ,dont Chantal va nous identifier l'auteur .

      On a traversé  pour aller où ?

    La chapelle ,où nous n'aurons pas accès !!

      On a traversé  pour aller où ?

    Le puits  protégé par une grille !!

     

      On a traversé  pour aller où ?

    Classés monument historique en 1989 ,les jardins à la française du XVIIè siècle ont été redessinés récemment à partir de plans anciens .Ils se composent d'un potager ,d'un verger et de parterres de plantes aromatiques et médicinales .Ils ont reçus le label " jardin remarquable "

    Pour en savoir plus

    Bon lundi de Pâques et bon début de semaine !

    A bientôt .elvy

     


    19 commentaires
  • JOYEUSES PAQUES

     

    Bon dimanche de Pâques ,à tous !!

    Où que vous soyez ,profitez de la température clémente et du soleil qui brille ce matin en Poitou .

    A bientôt .

     Elvy . 


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires